Archives de catégorie : Uncategorized

Astuces pour location de voiture en Suisse pour les Français

 

location-de-voiture

Assurance pour les voitures de location en Suisse

L’assurance automobile est, heureusement, souvent incluse dans le prix de la location de voiture en Suisse. Il est illégal de conduire sans assurance voiture, donc la plupart du temps, elle fera partie du coût final de votre voiture de location.

Si vous voyagez en Suisse en couple ou en groupe et que quelqu’un d’autre veut conduire, vous devrez le spécifier lorsque vous irez chercher la voiture et l’inscrire comme conducteur désigné pour qu’il soit couvert par l’assurance. Vous pouvez aussi vérifier si votre carte de crédit comporte une assurance pour la location de voitures.

Prenez la bonne carte de crédit

En effet, si vous avez une carte de crédit américaine, ou l’équivalent dans un autre pays, il est possible que vous ayez déjà une assurance CDW (collision damage waiver) pour les voitures de location et que vous ne le sachiez pas ! Cela vaut la peine de vérifier vos documents et d’appeler la société émettrice de votre carte de crédit pour le savoir. Vous pouvez même envisager de souscrire à une nouvelle carte de crédit qui offre cette assurance afin de ne pas avoir à payer une assurance de location de voiture ridicule. Consultez nos cartes de crédit de voyage préférées ici.

Ce qui m’amène à mon prochain point – les cartes de crédit avec une assurance location primaire. Il y a une carte de crédit de voyage préférée pour de nombreuses raisons, mais l’assurance location primaire est l’un de ses meilleurs avantages. Lorsque vous mettez votre voiture de location sur votre carte, vous bénéficiez d’une assurance primaire pour les voitures de location dans le monde entier. Mais ce ne sont pas toutes les cartes de crédit.

Cela nous convient parfaitement puisque nous sommes nomades et que nous n’avons ni voiture ni maison. Les sociétés de location de voitures, en Suisse et dans le monde entier, aiment effrayer les clients et leur vendre tous leurs forfaits d’assurance. Vous devez vous assurer que vous en avez besoin ou non avant de tomber dans leur piège. Appelez la compagnie de votre carte de crédit et renseignez-vous toujours avant d’arriver en Suisse.

Si vous n’avez pas de carte de crédit qui couvre l’assurance des voitures de location, il peut être intéressant de l’ajouter à votre forfait. Ainsi, en cas d’accident, vous ne serez pas obligé de payer une location de voiture de votre poche.

Frais de retenue

Les frais de retenue, un montant « facturé » sur la carte de crédit que vous avez utilisée pour réserver, sont une chose et peuvent aller d’un minimum d’environ 250 CHF à des milliers. C’est une pratique très courante. 

Ne vous inquiétez pas pour autant : le montant n’est pas débité de votre carte de crédit, il est mis en attente au cas où un problème surviendrait avec la voiture ou que vous fassiez une bêtise, comme par exemple écraser le véhicule et essayer de faire une course. Croyez-le ou non, cela arrive !

Conduire en Suisse

Conduire sur les routes de Suisse ne devrait pas être trop difficile. Il s’agit d’un pays développé doté d’un réseau routier sophistiqué, allant de routes de montagne bien entretenues à des autobahns super glissantes.

Pour plus d’informations, visitez : https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Votre voiture peut être équipée d’un GPS intégré (ce que nous vous recommandons, au cas où vos propres méthodes échoueraient), mais cela peut signifier une location plus chère. Google Maps, disponible sur votre smartphone, fera généralement l’affaire. Assurez-vous de précharger votre trajet pendant que vous avez du wi-fi si vous n’avez pas de données. Google Maps vous permet de télécharger des cartes hors ligne afin de toujours disposer d’une navigation virage par virage.

Cartes Sim

C’est toujours une bonne idée de pouvoir utiliser votre téléphone lorsque vous conduisez une voiture dans un pays étranger. Si ce n’est pas parce que vous devez appeler quelqu’un pour obtenir de l’aide, mais simplement pour chercher sur Google où vous êtes.

Nous vous recommandons vivement d’opter pour une carte SIM locale. Les données permettent également de ne pas dépendre des itinéraires préchargés. Prenez-en une à l’aéroport à partir de 20 CHF et vous obtiendrez 2 à 3 G.B. de données et plusieurs minutes d’appels et de SMS ; le fournisseur national est Swisscom. Nous nous procurons une carte sim dans presque tous les pays que nous visitons.

Comme dans la plupart des pays, la procédure de prise en charge de la voiture en Suisse est simple. On vous montrera les papiers (généralement remplis dans un bureau, et vous n’aurez pas grand-chose à remplir), vous devrez signer certains documents, puis on vous fera visiter la voiture.

Déposer la voiture est assez simple – vous devrez juste vous assurer d’arriver à l’heure. Les frais de retard ajoutent des dépenses inutiles à votre voyage. Et n’oubliez pas de vous assurer que le réservoir est plein, ou du moins qu’il est le même que lorsque vous l’avez pris.

Inspectez la voiture de location 

En Suisse, vous ne devriez pas être harcelé ou arnaqué (si tant est que ce soit le cas) au sujet de prétendus dommages que vous avez infligés à un véhicule de location. 

Lorsqu’on vous demande si vous voulez examiner le véhicule, dites toujours oui. Avant de partir, prenez des photos ou un film pour prouver l’existence de bosses ou d’éraflures. Si les dommages ne sont pas notés sur vos papiers de location, assurez-vous qu’ils sont ajoutés avant de quitter l’agence de location de voitures.

L’abdominoplastie pour les personnes âgées

L'abdominoplastie

La chirurgie esthétique est-elle sûre pour les personnes âgées ?

Alors que la génération dite des baby-boomers a atteint l’âge de la retraite sans pour autant renoncer à son désir de se sentir – et de paraître – plus jeune, on observe une augmentation correspondante du nombre de seniors qui subissent des interventions esthétiques.

C’est dans ce contexte que des chercheurs, ont conçu une étude visant à comparer l’incidence des complications postopératoires chez les patients de 65 ans et plus ayant recours à la chirurgie esthétique élective à celle des patients plus jeunes.

Les chercheurs ont examiné 183 914 procédures de chirurgie esthétique en utilisant la cohorte de patients inscrits prospectivement dans la base de données. Les comorbidités et les complications postopératoires dans les groupes de patients âgés et plus jeunes ont été enregistrées et comparées. Une analyse séparée des complications postopératoires a été réalisée dans un sous-groupe de patients de 80 ans et plus (le groupe des octogénaires).

Au total, 6 786 patients âgés (65 ans et plus) ont été inclus dans l’étude. L’âge moyen des patients âgés et des patients plus jeunes était de 69,1 et 39,2 ans, respectivement. La population de patients âgés comprenait plus d’hommes et avait un indice de masse corporelle moyen plus élevé, une plus grande prévalence du diabète sucré et moins de fumeurs que le groupe de patients plus jeunes.

Résultats de l’étude

Les chercheurs ont constaté que le taux global de complications postopératoires n’était pas significativement différent entre les patients âgés et les patients plus jeunes. Lorsqu’on les stratifie par type d’intervention cosmétique, seule l’abdominoplastie est associée à un taux de complications postopératoires plus élevé chez les patients âgés que chez les plus jeunes, les problèmes postopératoires les plus fréquents étant les hématomes et les infections. Le taux global de complications postopératoires dans le groupe des octogénaires était de 2,2 %, ce qui n’est pas significativement différent de celui de la population plus jeune.

Les procédures cosmétiques chez les patients âgés, y compris les octogénaires, restent sûres avec un taux de complication acceptable par rapport aux patients plus jeunes.

Vous en avez assez d’avoir une peau flasque et relâchée qui vous empêche d’obtenir les abdominaux de vos rêves ? Il s’agit d’un problème courant auquel beaucoup de personnes sont confrontées et qui ne peut être résolu uniquement par un régime alimentaire et des exercices physiques. Parfois, une petite aide supplémentaire est nécessaire, et c’est là qu’intervient l’abdominoplastie.

Qu’est-ce qu’une abdominoplastie ?

Une abdominoplastie, également connue sous le nom de plastie abdominale, peut véritablement transformer le corps. En cas d’excès de tissu et de peau tendue à la suite d’une perte de poids, d’une grossesse ou du vieillissement, une abdominoplastie peut aider là où les programmes d’exercice et de régime ne peuvent pas le faire.

Que vos muscles abdominaux aient été affaiblis par une grossesse ou que vous ayez récemment perdu beaucoup de poids, la plastie abdominale peut vous aider à les resserrer pour obtenir une apparence plus lisse et plus définie. Cette procédure innovante peut également supprimer les vergetures du bas-ventre et améliorer de manière significative celles du haut de l’abdomen.

On pratique l’incision sous la ligne de sous-vêtement/maillot de bain pour qu’elle soit la plus cachée possible et utilise une fermeture en couches pour une cicatrice fine. Pour obtenir des informations de base sur l’abdominoplastie, cliquez sur ce lien Plastie abdominale. Les abdominoplasties sont appelées « mini » abdominoplastie si la position de l’ombilic (nombril) sur la peau n’est pas déplacée ou abdominoplastie complète si une nouvelle sortie pour l’ombilic sur la peau est faite.

Êtes-vous une candidate à l’abdominoplastie ?
Si vous avez du mal à vous débarrasser de la peau lâche et de la graisse tenace qui cachent vos abdominaux bien définis, l’abdominoplastie est peut-être la solution que vous recherchez. Le Dr Remington évaluera votre corps lors d’une consultation et discutera avec vous de vos antécédents médicaux et de vos attentes. Si vous êtes en bonne santé générale et que vos attentes sont réalistes, il commencera à préparer un plan de traitement adapté à vos besoins spécifiques.

Pour en savoir plus : https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-du-corps/abdominoplastie

Quel est l’âge limite pour une liposuccion ?

Nombreuses sont les personnes qui se demandent si elles sont « trop âgées » pour subir une liposuccion. La réponse à cette question est intéressante et peut être apportée par la compréhension de ce que le patient est prêt à définir.

Tout d’abord, il faut comprendre la différence entre l’âge chronologique et l’âge physiologique. Par exemple, un patient peut avoir chronologiquement 70 ans, mais se situer physiologiquement à 50 ans. Cela peut être dû à un programme d’exercice régulier, à une bonne alimentation ou même à la génétique.

En supposant qu’une personne soit en bonne santé et qu’elle ait des attentes réalistes quant à son apparence pour son âge, la liposuccion peut être un bon choix.

Il est intéressant de noter que les personnes de plus de 50 ans représentaient environ 31 % de toutes les interventions de chirurgie esthétique. De plus, l’augmentation de l’espérance de vie incite les personnes âgées à vouloir être aussi belles qu’elles le sont.

Les patients plus âgés devront remplir certaines conditions avant de subir une intervention de chirurgie esthétique. Ils doivent être en bonne santé et ne pas souffrir d’affections non contrôlées telles que les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle, le diabète ou d’autres maladies chroniques similaires. En outre, les candidats ne doivent pas fumer ni avoir d’antécédents de thrombose veineuse profonde. Les candidats doivent également avoir une bonne élasticité de la peau. La peau âgée ne se rétractant plus aussi bien, la liposuccion peut entraîner un relâchement de la peau.

Si la liposuccion tumescente permet d’éliminer l’excès de graisse, elle ne permet pas toujours de resserrer la peau comme le souhaitent la plupart des patients. Si vous souhaitez vous débarrasser de cette graisse dans la zone abdominale pour obtenir une apparence plus lisse, une plastie abdominale traditionnelle peut être une procédure plus efficace.

 

Pour toute questions voir : https://www.who.int/fr

Comment se préparer à une blépharoplastie ?

 

blepharoplastie-Paris

Si vous souhaitez améliorer l’apparence du vieillissement autour des yeux ou corriger les troubles de la vision causés par des paupières tombantes ou affaissées, la blépharoplastie peut vous convenir. r

La blépharoplastie à Paris consiste à enlever le surplus de peau des paupières supérieures et/ou inférieures, ce qui vous donne une apparence plus jeune et plus fraîche. Elle peut aussi potentiellement améliorer votre vision si elle est altérée par un excès de peau qui pend sur les cils supérieurs. L’assurance peut éventuellement couvrir l’intervention si elle est effectuée pour améliorer votre champ visuel. Vous devez d’abord passer un test de champ visuel chez un ophtalmologue. Si vous demandez une blépharoplastie uniquement pour améliorer votre apparence, elle ne sera pas couverte, alors qu’elle reste l’une des procédures anti-âge les plus abordables et les plus efficaces. La blépharoplastie des paupières inférieures est généralement toujours pratiquée uniquement pour améliorer l’apparence.

COMMENT SE PRÉPARER

Avant votre blépharoplastie, vous passerez un examen physique avec votre chirurgien. Vous devez avoir passé un examen de la vue normal au cours de l’année écoulée. Il vous fera également passer une photographie de vos yeux pour faciliter la planification de l’opération et l’évaluation de ses effets. En plus de discuter de vos antécédents médicaux, une conversation honnête sur vos attentes vous aidera à obtenir un résultat positif.

Une semaine avant l’intervention, vous devrez arrêter de prendre des médicaments ou des suppléments susceptibles d’augmenter les saignements, comme l’aspirine, l’ibuprofène ou le motrin. Comme le tabagisme peut nuire à votre capacité de guérison, les fumeurs doivent arrêter au moins quatre semaines avant l’opération. Il est important de prendre des dispositions pour que quelqu’un vous conduise à l’opération et vous ramène, ainsi que pour que quelqu’un reste avec vous la première nuit après l’opération, par sécurité, au cas où l’enflure vous empêcherait de vous déplacer. Il est toujours bon d’avoir une équipe de soutien pour vous aider pendant les premières étapes de la guérison !

CE QU’IL FAUT ATTENDRE

La blépharoplastie supérieure seule est confortablement réalisée au cabinet. Le Docteur marque précisément les incisions prévues, où la peau et/ou la graisse excédentaires seront retirées. Un médicament anesthésiant est ensuite injecté sous la peau des paupières (si une blépharoplastie inférieure est pratiquée en même temps, le Docteur effectue ces procédures au centre de chirurgie ambulatoire sous anesthésie générale, pour un confort optimal). Le Docteur coupe ensuite le long du pli de la paupière supérieure et enlève l’excès de tissu. Les bords de la peau sont ensuite rapprochés à l’aide de sutures. Pour la paupière inférieure, une incision est pratiquée juste sous les cils ou à l’intérieur de la paupière inférieure. Le Docteur retire ensuite la peau affaissée, redrape et sculpte l’excès de graisse avant de refermer l’incision. Les meilleurs résultats sont souvent accompagnés d’une greffe de graisse dans le creux de l’œil et les joues.

Après avoir été surveillé pour votre confort dans la salle de réveil, vous pouvez rentrer chez vous avec votre équipe de soutien. Vous pouvez ressentir une gêne temporaire, une vision trouble, un gonflement, des ecchymoses et d’autres symptômes. Le Docteur vous donnera des instructions pour les soins à domicile, notamment sur la manière de réduire les gonflements et les activités à éviter.

Qui est un candidat à la blépharoplastie ?

En général, toute personne présentant des signes de vieillissement dus à un excès de peau ou à des paupières tombantes est considérée comme un bon candidat pour une blépharoplastie. Avec le vieillissement, divers changements se produisent dans la région périorbitaire (des yeux). La peau des paupières se relâche et devient flasque. Cela peut se traduire par un capotage des paupières supérieures ou des poches sous les paupières inférieures. Dans la région des paupières supérieures, l’excès de peau peut être si important qu’il peut masquer le champ de vision normal. Pour les paupières inférieures, la perte d’élasticité de la peau et l’accumulation de dépôts graisseux peuvent contribuer à une apparence vieillie, se traduisant par une déformation en forme de « cuvette ». Ce problème peut contribuer à la formation de cernes sous les yeux.

Blépharoplastie des paupières inférieures

Chez certaines personnes, le rajeunissement de la région des paupières inférieures peut également nécessiter le remplacement du volume perdu afin de restaurer un contour jeune. Les déformations du creux des larmes peuvent souvent être corrigées par une combinaison de techniques de transposition de graisse et de greffe de graisse. Cela permet d’obtenir un contour de paupière inférieure plus jeune.

LA BLÉPHAROPLASTIE LAISSE-T-ELLE DES CICATRICES ?

Les cicatrices associées à la blépharoplastie sont très minimes, car elles sont situées dans le pli naturel de la paupière, ce qui les rend très discrètes.

Dans le cas de la chirurgie des paupières supérieures, l’incision est cachée dans le pli de la paupière et se fond dans le temps de sorte qu’elle ne se distingue pas du pli lui-même. L’incision de la chirurgie des paupières inférieures est cachée à l’intérieur de la paupière inférieure, ce qui la rend invisible même pendant la cicatrisation.

Pour plus d’informations sur la blépharoplastie :

  1. https://www.crpce.com
  2. https://drderhy.com
  3. https://excellence-esthetique.fr/fr/
  4. https://docteur-bernard-hayot.com/

L’évolution du téléphone

Le téléphone

Le communicateur Nokia 9000

Plus tard, les téléphones mobiles ont commencé à prendre la forme intégrée d’ordinateurs portables et d’assistants personnels de poche en termes de productivité. Ils sont désormais dotés de presque toutes les fonctions que l’on peut attendre d’un ordinateur portable.

Parmi les fonctions productives les plus couramment utilisées d’un mobile figurent le courrier électronique, les services bancaires, la billetterie, le courtage, les solutions de marketing, l’édition de documents, le suivi GPS, les services d’information et l’édition d’images et de vidéos.

Indépendamment des tactiques de productivité qui diffèrent d’une personne à l’autre, un appareil mobile intelligent peut gérer presque tous les aspects susmentionnés avec facilité.

Imagerie
La capture d’images à l’aide d’un téléphone mobile a été inventée par la société Sharp en 2000. Baptisé J-Phone SH04, le premier mobile doté d’un appareil photo était équipé d’une caméra CMOS de 110 000 pixels et n’était disponible qu’au Japon. Depuis lors, l’importance de l’imagerie à l’aide d’un mobile a commencé à se répandre rapidement.

Sharp J-SH04 CP+ 2011

À partir du premier capteur CMOS de 0,11 mégapixel, les modules d’appareil photo sur les téléphones mobiles ont commencé à s’améliorer et ont maintenant atteint un état stable, où l’appareil photo d’un téléphone mobile n’est rien de moins qu’un appareil photo numérique, le nombre de pixels augmentant mais le matériel équipé devenant plus petit mais plus intelligent. Outre l’amélioration du nombre de mégapixels, les appareils photo des téléphones mobiles ont commencé à hériter de nombreuses autres caractéristiques des appareils photo numériques et ont maintenant atteint le potentiel nécessaire pour remplacer les appareils photo numériques.

En outre, ces appareils de poche permettent également à l’utilisateur de partager les images capturées lors de ses déplacements. Grâce aux progrès des technologies sans fil et à la fièvre des médias sociaux, un mobile actuel peut désormais cliquer et transférer une image pour la diffuser à ses amis et à sa famille en un rien de temps.

Application photo pour smartphone

Avec ces avancées techniques, la photographie mobile a commencé à émerger. Les appareils photo des mobiles peuvent non seulement capturer des images mais aussi enregistrer des vidéos dans différentes résolutions. Au début, la capture vidéo n’offrait qu’une qualité VGA très basique, mais aujourd’hui, elle répond aux normes 4K actuelles. Diverses autres technologies de soutien, telles que la stabilisation optique de l’image, la stabilisation électronique de l’image, les systèmes de mise au point automatique et le flash LED pour compléter l’imagerie en basse lumière, ont commencé à soutenir la photographie mobile.

Bien que l’évolution d’un appareil photo de 0,11 mégapixel à l’utilisation actuelle de plus de 20 mégapixels dans un appareil photo mobile se soit heurtée à plusieurs obstacles, nous avons réalisé beaucoup de choses en très peu de temps. Cela dit, l’évolution des téléphones mobiles est un processus sans fin.

Les jeux
Tetris a été le premier jeu à apparaître sur un téléphone portable en 1994. Mais le jeu sur téléphone portable n’a pas vraiment décollé avant que Nokia n’introduise le jeu vétéran Snake dans ses téléphones portables. Apparu en 1997, Snake a marqué le début des jeux sur téléphone portable.

Nokia utilisant Snake

Depuis lors, la plupart des fournisseurs de téléphones portables ont commencé à intégrer des jeux dans leurs appareils. Peu après, en 1999, la plate-forme i-mode de NTT DoCoMo a introduit les premiers jeux mobiles téléchargeables. En l’espace d’un an, ces jeux pouvaient être téléchargés sans fil dans la plupart des régions d’Asie, d’Amérique du Nord et d’Europe.

Des jeux pour téléphones mobiles ont été développés pour diverses plates-formes, notamment PalmOS, Symbian, Adobe Flash, l’i-mode de NTT DoCoMo, Java ME et le Nook. Toutefois, au fil du temps, la plupart des plateformes susmentionnées ont été éclipsées par des plateformes modernes, notamment Android de Google, iOS d’Apple et Microsoft Windows.

Aujourd’hui, les jeux mobiles représentent plus de 25 milliards de dollars, soit environ 17 % de l’ensemble des revenus des jeux dans le monde. De plus, les fabricants proposent désormais des chipsets et des processeurs intégrés plus puissants pour héberger les jeux à forte intensité graphique. Les GPU des appareils mobiles étant de plus en plus puissants, l’expérience de jeu s’améliore. Grâce à l’équipement VR, les jeux sur mobiles sont encore meilleurs et plus puissants pour offrir une expérience de jeu ininterrompue.

Outre les aspects susmentionnés, il existe plusieurs autres domaines mineurs dans lesquels les mobiles ont connu des avancées technologiques radicales. À ce rythme, l’avenir des téléphones mobiles est totalement imprévisible. Néanmoins, les progrès de la technologie ont toujours amélioré nos vies.

Qu’est-ce qui fait que nous avons un gros ventre ?

perde du ventre, perdre poids

La graisse abdominale est un dangereux facteur de risque pour la santé qui va au-delà d’un problème esthétique. L’une des principales causes de l’accumulation de graisse abdominale est essentiellement l’alimentation chaotique actuelle, la sédentarité et le stress.

Certains médicaments et certaines maladies ou « déséquilibres » peuvent également la favoriser (hypothyroïdie, syndrome métabolique, ralentissement du métabolisme, etc.)

Si nous voulons savoir comment perdre du ventre, nous devons tout d’abord connaître ses causes :

Une hygiène de vie mauvaise et déséquilibrée, parmi laquelle nous soulignons une alimentation chaotique, le manque d’exercice physique et la sédentarité. Ce cas est un indicateur fidèle du risque sanitaire. Les mesures considérées comme dangereuses sont les valeurs qui vont de : 80 cm chez les femmes et plus de 95 cm chez les hommes.

Les changements hormonaux sont une autre cause d’accumulation de graisse dans l’abdomen. Dans le cas des femmes, à la suite des étapes de la ménopause et chez les hommes, au stade de la diminution de la testostérone.
Gonflement temporaire du ventre lié à l’ovulation et/ou aux menstruations.

Dans la plupart des cas, le gonflement du ventre en tant que tel est dû à une mauvaise digestion, à la constipation, à une mauvaise combinaison d’aliments, à des flatulences dues à la fermentation, à des intolérances alimentaires et à la rétention d’eau, entre autres.
Les autres causes peuvent être : l’effet secondaire de certains médicaments, l’hypothyroïdie, etc.

Comment perdre du poids : conseils de base sur les régimes

Une alimentation équilibrée à base d’aliments sains et naturels, des exercices physiques quotidiens et une bonne hydratation en préserveraient plus d’un de la surcharge pondérale et des problèmes de santé qui en découlent.

Accumulation de graisse dans le ventre : la seule solution naturelle pour perdre du ventre est l’alimentation et l’exercice physique quotidien, voyons quelques conseils :

  • Mangez 5 repas par jour, pas très abondants mais continus.
  • Utilisez des techniques de cuisson saines telles que le gril, l’ébullition, le sauté, la cuisson au four et à la vapeur.
  • Alimentation à base de céréales, légumineuses, poissons, œufs, légumes, fruits et une consommation limitée de viande, produits laitiers et dérivés.
  • Manger des aliments naturels et des aliments provenant de la terre, en éliminant tous les « non-aliments » industrialisés tels que les snacks, les sucreries, les pâtisseries, les biscuits, les sauces, les aliments précuits, les boissons sucrées et gazeuses, les alcools de mauvaise qualité, les desserts lactés tels que la crème anglaise, les boissons chocolatées, etc.
  • Buvez de l’eau.
  • Mangez le petit-déjeuner comme un roi, le déjeuner comme un prince et le dîner comme un pauvre, et s’il est tôt … encore mieux
  • Pratiquez une activité physique aérobique régulière et des exercices physiques localisés.

Gonflement abdominal :

Dans ces cas, il est conseillé et primordial de se rendre chez un diététicien et nutritionniste expert afin de trouver l’origine de la cause.

De nombreux symptômes à l’origine des ballonnements empêchent souvent une bonne qualité de vie car ils peuvent devenir, à de nombreuses reprises, très gênants.

Il est conseillé de se faire soigner dès l’apparition des symptômes et de ne pas laisser passer le temps. La plupart de ces symptômes en entraînent d’autres à long terme.

De nombreux patients sont venus à mon cabinet pour cette raison, mais une fois les changements nécessaires effectués, la solution et le bien-être vont de pair.

Le patient doit souvent modifier son régime alimentaire et, en fonction du ou des symptômes, le compléter par des plantes médicinales et/ou des compléments alimentaires naturels.

Comment perdre du poids grâce à l’exercice physique

Il est vital de faire de l’exercice physique quotidiennement, tant pour les personnes en surpoids que pour celles qui ont un poids correct. L’exercice quotidien nous aidera à éliminer cette graisse du ventre qui nous dérange tant.

Voici quelques exercices recommandés :

  • Sauter à la corde, 15 minutes, équivaut à courir 30 minutes à 8 km par heure.
  • Exercices d’aérobic comme le spinning, l’aérobic, la natation ou la course.
  • Randonnée, escalade, sports de plein air.
  • Séquence de redressements assis.
  • Yoga, relaxation ou méditation pour éliminer le stress.
    Quelques plantes médicinales pour vous aider
  • Si nous nous intéressons à la façon de perdre du poids, n’oublions pas que les plantes médicinales sont nos meilleures alliées.
Quelques exemples qui peuvent nous aider dans les cas de :
  • Flatulences : Plantes carminatives comme le fenouil, la menthe, l’anis vert, le cumin, l’anis étoilé, etc.
  • Dyspepsie : Verveine, achillée, thym, etc.
  • Mauvaise digestion : camomille, menthe, menthe-pennyroyal, boldo, maría luisa, etc.
  • Nervosité et stress : Passiflore, mélisse, Valériane, fleur d’oranger, tilleul, etc.
  • Constipation : Cascara sagrada, Frángula, Malva et Senna.
    Rétention d’eau : Pissenlit, ortie, artichaut, prêle, etc.
  • Ballonnements prémenstruels : huile d’onagre (Primrose), huile de bourrache, calendula, achillée, etc.
  • Ménopause : sauge, actée à grappes noires, trèfle rouge, angélique, igname, etc.
  • N’oubliez pas qu’il est nécessaire d’être conseillé par un spécialiste. Un changement isolé ne nous aidera pas.
Compléments alimentaires

Les produits les plus intéressants pour les personnes soucieuses de perdre du poids sont les suivants :

  • Picolinate de chrome : peut réguler la graisse abdominale car il aide à équilibrer la glycémie et à diminuer la résistance à l’insuline.
  • Cla (acide linoléique conjugué) : est un acide gras essentiel qui aide à réduire la graisse corporelle.
  • Le thé vert et le maté : ont un effet thermogénique sur notre métabolisme. Ils permettent donc de mieux brûler les graisses.
  • L-carnitine : est un acide aminé très intéressant si vous voulez savoir comment réduire la graisse abdominale.
  • Le fait de choisir l’un ou l’autre dépendra de chaque cas particulier.

Conséquences ou problèmes causés par la graisse abdominale
La nécessité d’éliminer la graisse de notre ventre n’est pas seulement pour des raisons esthétiques car l’excès de graisse abdominale peut influencer l’apparition de certains problèmes de santé.

Voici quelques-unes des conséquences :
  • Hypertension.
  • Infarctus du myocarde.
  • Ictus cérébral.
  • Le diabète.
  • Augmentation des risques de cancer.
  • hypercholestérolémie
Conclusion

Comme nous l’avons vu, il est très important de prendre soin de soi car notre santé dépend beaucoup de l’attention que nous portons à notre corps. Si nous commençons à prendre du poids et que nous ne trouvons pas le moyen d’y remédier, il est conseillé de se mettre entre les mains de professionnels dédiés à la diététique et à la nutrition, afin que nous puissions vous conseiller sur tous les aspects et que vous puissiez ainsi parvenir à éliminer l’excès de graisse sans mettre votre santé en danger.

Demander un crédit

 

demander-un-credit

Une fois que vous avez établi un historique de crédit, qu’il s’agisse d’un prêt hypothécaire ou d’une carte de crédit, le plus important est de savoir comment le gérer et le maintenir dans un état sain.

Comme il s’agit de votre atout le plus important et de votre carte de visite, vous pouvez maintenir un crédit sain en suivant ces conseils :

1. suivez vos dépenses.

Gardez une trace des chèques que vous avez émis, des transactions par carte de crédit et de l’utilisation des cartes de retrait. Examinez vos relevés mensuels et signalez immédiatement toute anomalie.

2. Ouvrez de nouveaux comptes avec discernement et payez-les à temps.

Les cartes de crédit et les prêts à tempérament améliorent votre score, à condition que vous payiez à temps.

Gardez le solde de votre carte de crédit à un niveau bas. Ne dépassez pas la limite de vos lignes de crédit ou de vos cartes de crédit. Suivez la règle des 20/10, une bonne pratique pour que votre dette de carte de crédit dépasse plus de 20 % de votre revenu annuel total après impôts. Avec cette règle, vous vous assurez également que, chaque mois, vous ne consacrez pas plus de 10 % de votre salaire net mensuel aux paiements par carte de crédit.

4. Payez vos factures à temps, même s’il s’agit du paiement mensuel minimum.

En payant plus que le minimum ou le solde complet chaque mois, vous réduirez les frais financiers que vous pourriez encourir. Faites attention aux dates d’échéance et ne manquez aucun paiement. Un bon outil est d’utiliser le système de paiement automatique. Si vous l’utilisez, veillez à programmer vos paiements de manière à disposer des fonds nécessaires au moment de payer votre facture.

5. Remboursez vos dettes au lieu de les transférer d’un compte à l’autre.

Si vous devez le même montant, mais que vous avez moins de comptes ouverts, votre score pourrait baisser.

6. N’éliminez pas les cartes de crédit que vous n’utilisez pas dans le cadre d’une stratégie à court terme pour améliorer votre score.

7. Ne prenez pas de nouvelles cartes de crédit.

8. Si vous n’avez pas eu de crédit pendant une longue période, n’ouvrez pas trop de comptes à la fois.

9. N’autorisez pas trop d’enquêtes de crédit. Cela affecte votre score de crédit, qui est pris en compte lors de l’évaluation de votre crédit.

10. Demandez au moins une copie de votre dossier de crédit chaque année.

Vous pourrez ainsi vérifier que toutes les informations sont en ordre ; vous serez informé de l’historique de vos paiements et vous constaterez peut-être un type d’irrégularité, comme un compte qui ne vous appartient pas ou une transaction non autorisée.  Si vous voulez une copie de votre rapport, vous pouvez la commander en personne ou en ligne.

11. Minimisez le risque de transaction frauduleuse.

Mémorisez les numéros PIN et les mots de passe des comptes – ne les écrivez pas. Ne jetez pas les reçus dans les poubelles publiques, et lorsque vous disposez de ces reçus ou de vos relevés de compte, il est bon de déchiqueter la partie où figure le numéro de compte. De même, ne prêtez en aucun cas vos cartes de crédit ou de débit.

12. Disposez de fonds en cas d’urgence.

Conservez au moins 15 % de votre crédit disponible ou, mieux encore, gardez un fonds d’épargne (de trois à six mois) pour les dépenses courantes au cas où vous perdriez votre emploi ou qu’une dépense imprévue surviendrait. Ainsi, vous n’aurez pas à emprunter plus que nécessaire.

Bien que l’utilisation du crédit permette aux emprunteurs de se constituer un historique de crédit, il est préférable de ne contracter un nouveau crédit que lorsque vous êtes libre de toute autre dette, afin que la somme de tous vos paiements de crédit actuels n’affecte pas vos finances personnelles chaque mois.

Situation financière

En ce qui concerne l’utilisation d’un crédit pour restructurer une autre dette, il est préférable d’essayer de s’assurer que les conditions de ce crédit sont favorables par rapport au précédent, c’est-à-dire un taux d’intérêt et un coût total annuel  plus bas, des mensualités plus confortables et une durée aussi courte que possible.

SÉCURITÉ

S’ils demandent de l’argent pour accorder un prêt, il peut s’agir d’une fraude.
Lorsqu’une éventualité économique à laquelle il faut faire face se présente, il est courant d’essayer d’examiner toutes sortes d’options pour pouvoir la résoudre. Dans cette recherche, vous pouvez trouver des options où ils financent sans consulter le bureau de crédit, ou où ils demandent de l’argent pour accorder le crédit dont vous avez besoin. Il faut être très prudent, car il peut s’agir d’une fraude.

Durée, mensualités et taux d’intérêt

Si vous demandez un crédit pour la première fois, des notions telles que le taux d’intérêt, les mensualités et la durée sont essentielles à maîtriser. Ce terme fait référence au temps qu’il faudra pour rembourser le prêt dans son intégralité. D’autre part, le taux d’intérêt est le revenu que l’institution financière obtient pour le prêt et les mensualités sont le montant qui sera payé chaque mois jusqu’à ce que la dette soit remboursée.

En tenant compte de ces trois notions, vous pouvez prendre de meilleures décisions lors du choix d’un prêt, à savoir des mensualités confortables, des durées plus courtes et des taux d’intérêt plus intéressants.

Antécédents de crédit

L’établissement d’un bon historique de crédit ne signifie pas seulement avoir accès à davantage de services financiers, mais aussi à de meilleurs taux d’intérêt et conditions de crédit en général. Maintenir un dossier de crédit positif est une question d’engagement et de responsabilité à long terme, qui devient un facteur décisif pour décider si c’est le meilleur moment pour obtenir un crédit.

Capacité de remboursement

Avant de demander un crédit, il convient de s’assurer que vous serez en mesure de rembourser intégralement la dette dans les délais prévus. Cela signifie que vous devez être sûr que vous disposerez des revenus nécessaires pour payer en temps voulu, en tenant compte de toutes les éventualités et urgences possibles.

Conditions

Il existe différentes modalités de crédit qui sont efficaces pour différentes situations. Parmi ces modalités, citons l’assurance vie ou l’assurance chômage, l’option de déduction directe des salaires, les taux d’intérêt fixes, etc. Tous ces facteurs jouent également un rôle dans la décision de choisir le meilleur crédit et peuvent être d’une grande aide pour résoudre la dette.

Remboursez d’abord les cartes « épuisées ».

Si vous utilisez plusieurs cartes de crédit et que le montant dû sur une ou plusieurs d’entre elles est proche de la limite de crédit, remboursez d’abord celle-là pour faire baisser votre taux d’utilisation du crédit.

Diversifiez vos comptes

La composition de votre crédit – hypothèque, prêts automobiles, prêts étudiants et cartes de crédit. L’ajout d’un autre élément à la combinaison actuelle améliore votre score, tant que vous effectuez des paiements à temps.

Recherche rapide de prêts

Si vous avez un mauvais crédit et que vous ne trouvez aucun autre moyen d’améliorer votre score, vous pouvez envisager de contracter un prêt rapide. Il s’agit généralement de prêts de petits montants dont l’historique de remboursement est signalé aux agences de crédit, et qui peuvent devenir un élément positif sur votre dossier de crédit. Il s’agit d’un dernier recours.

Plusieurs sociétés proposent des cartes avec un taux d’intérêt de 0 % sur les soldes, mais il y a des réserves à ce sujet. Il peut y avoir des frais pour le transfert du solde et l’offre à 0 % n’est valable que pour une période de lancement, généralement de 12 à 18 mois. Il faut généralement avoir un très bon score de crédit pour pouvoir bénéficier de l’une de ces cartes.

Envisagez un plan de consolidation des dettes

Il pourrait y avoir une baisse temporaire de votre cote de crédit si vous vous inscrivez à un programme de consolidation de dettes, mais tant que vous effectuez des paiements à temps, votre cote s’améliore rapidement et vous éliminez la dette qui vous a mis en difficulté au départ.

demande credit

Faites attention à l’utilisation du crédit

Votre taux d’utilisation du crédit est le montant du crédit renouvelable que vous utilisez divisé par le montant du crédit renouvelable dont vous disposez. Il représente 30 % de votre score de crédit et est souvent la méthode la plus négligée pour améliorer votre score. Pour la plupart des gens, le crédit renouvelable signifie uniquement les cartes de crédit, mais il inclut également les lignes de crédit personnelles et les lignes de crédit hypothécaire. Un bon taux d’utilisation du crédit ne dépasse jamais 30 %.

Combien de temps faut-il pour rétablir le crédit ?

En général, il faut au moins 3 à 6 mois de bon comportement en matière de crédit pour constater un changement notable dans votre pointage de crédit. Il est difficile de faire un changement plus rapide, à moins que les informations négatives figurant sur votre dossier de crédit ne soient un incident mineur, comme un retard de paiement d’une facture un mois.

Bien qu’il soit impossible de fixer un délai précis pour le rétablissement du crédit, on peut affirmer sans risque de se tromper que moins il y a d’informations négatives sur votre dossier – paiements en retard, cartes de crédit au maximum, demandes de crédit constantes, faillite, etc.

Il faut plus de temps pour réparer un mauvais pointage de crédit que pour en établir un bon. Les erreurs pénalisent votre cote de crédit et peuvent vous empêcher d’obtenir un prêt. Bien qu’il existe des prêteurs qui proposent des prêts pour les mauvais crédits, ils finissent par coûter des centaines ou des milliers de dollars en taux d’intérêt plus élevés lors de l’emprunt. Une mauvaise cote de crédit peut également constituer un obstacle à la location d’un appartement, à l’installation de services publics et peut-être même à l’obtention d’un emploi !

Vous ne perdrez pas autant de points si vous êtes en retard d’un paiement que si vous êtes en défaut de paiement pendant plusieurs mois au point que votre compte a été confié à une agence de recouvrement. La gravité de la deuxième situation est bien plus grande que la première et votre score le reflétera.

Histoire de la médecine.

 

medecine

La médecine moderne trouve ses racines dans l’Antiquité, mais c’est à partir du milieu du XIXe siècle que la rigueur scientifique dans les pratiques médicales commence à acquérir une plus grande pertinence. Ainsi, la méthode scientifique sera fondée comme le principal courant de la connaissance médicale. Bien que d’autres façons de concevoir la médecine soient restées en vigueur, elles ont été progressivement marginalisées en raison des progrès de la société occidentale.

Pour essayer d’approcher le problème, nous devons considérer que l’homme et même les préhominidés, lorsqu’ils remarquent des altérations pathologiques, apprennent à distinguer entre un état de bien-être ou de neutralité organique et un autre de maladie, c’est-à-dire des sensations étranges de douleur, des pics, des inflammations, quand ce ne sont pas des traumatismes ou des blessures, produits de combats ou de guerres et qui ont donné naissance à la chirurgie, le premier laboratoire où pratiquer et qui avance donc avec une certaine rapidité, la soi-disant « médecine externe » compréhensible par la population, et la maladie mystérieuse, qui constituera le contenu de la « médecine interne », à laquelle on ne trouve aucune explication et qui sera donc mise sur le compte de la volonté des divinités, ou, lorsque le concept de péché apparaît, comme punition pour le péché des hommes. C’est pourquoi, face à ce phénomène, on conçoit une série d’actions que l’on appellerait aujourd’hui « médecine alternative » et qui se maintiendront à travers les siècles.

L’Histoire de la médecine attribue à Hippocrate le concept des causes naturelles des maladies, si bien que l’on dit qu’il a « fait descendre les maladies du ciel sur la terre ». Toutefois, il convient de noter que, bien que cela puisse être considéré comme vrai, ce qu’il a fait en fin de compte, c’est de remplacer l’idée divine par d’autres idées humaines, mais également dépourvues de toute base scientifique ou de rationalité, la théorie des humeurs, que nous pouvons considérer comme l’humorisme hippocratique pernicieux, qui expliquait que la maladie était le produit de déséquilibres entre les quatre humeurs (le sang, la bile jaune, la bile noire et le flegme) qui régulent les fonctions du corps, un concept qui a frappé l’imagination, comblant un vide conceptuel et paralysant la pensée médicale pendant des siècles, jusqu’au XIXe siècle.

En revanche, pour l’Église, l’important était l’eau bénite du baptême, qui conférait la santé, et non les bains pécheurs des thermes, à tel point que Tertullien (vers 160 – 220) appelait le baptême aqua medicinalis, ajoutant « tous les païens sont malades et l’Église est l’hôpital où les soigner », afin que la maladie revienne pour « monter au ciel ». Ces idées prévaudront presque jusqu’à nos jours et se traduisent, logiquement par un brouhaha thérapeutique, ainsi, la quinine, isolée en 1820 était utilisée pour pratiquement toutes les maladies infectieuses, l’iodure de potassium était la panacée universelle pour l’âge mûr de la vie, étant utilisé pour combattre l’indigestion, l’hypertension, les problèmes cardiaques et l’obésité.

Dans ce contexte, l’utilisation des remèdes traditionnels s’est maintenue jusqu’à l’apparition de la médecine scientifique basée sur les progrès du laboratoire, qui ne se généralisera dans les pays occidentaux qu’à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. De même, les thérapies traditionnelles non scientifiques se maintiennent aujourd’hui dans toutes les sociétés primitives et coexistent avec la médecine scientifique dans les pays occidentaux. Comme le cite Zeldin[1] (1977), lors du congrès catholique Santé et Société qui s’est tenu en 1951, un évêque a déclaré que « la santé est quelque chose de précieux, mais pas le bien suprême, la maladie qui endommage le corps, peut être bénéfique pour l’âme ».

Depuis le début de l’humanité, la recherche de la guérison des maladies a été un moteur important de la préservation de l’espèce humaine. Des sciences telles que l’anthropologie et l’archéologie démontrent que la médecine est aussi vieille que l’existence de l’homme.

La médecine moderne trouve ses racines dans l’Antiquité, mais c’est à partir du milieu du XIXe siècle que la rigueur scientifique dans les pratiques médicales commence à acquérir une plus grande pertinence. Ainsi, la méthode scientifique sera fondée comme le principal courant de la connaissance médicale. Bien que d’autres façons de concevoir la médecine soient restées en vigueur, elles ont été progressivement marginalisées en raison des progrès de la société occidentale.

1. Le stéthoscope

L’un des jalons de la médecine a été la création du stéthoscope. Il a été créé en 1816 par le médecin français René Laënnec, alors qu’il effectuait des recherches à Paris. Le premier prototype consistait en un carnet médical enroulé qu’il utilisait pour noter les consultations de ses patients.
Au fil des ans, cette grande invention a été perfectionnée. En 1940, un stéthoscope a été conçu avec deux côtés, un pour le système respiratoire et un pour le système cardiovasculaire. Ce modèle est devenu la référence jusqu’à ce jour.

2. Anesthésie

L’utilisation de l’anesthésie est une autre des étapes les plus importantes de la médecine. Pourquoi ? En bloquant la sensibilité, il permettait d’éliminer la douleur du patient lors d’une intervention médicale.
La première utilisation dans le cadre d’une expérimentation scientifique est attribuée au dentiste américain William Thomas Monton. En 1846, Monton a utilisé l’éther pour extraire la dent d’un patient. Quelques mois plus tard, il a démontré publiquement sa méthode devant la communauté médicale, donnant ainsi naissance à l’anesthésiologie moderne.

3. Antibiotiques

La découverte des antibiotiques est peut-être l’événement le plus important pour l’humanité moderne. Sa découverte a permis aux nations de prospérer et a radicalement transformé les services de santé. Le médicament emblématique est la pénicilline, que le scientifique britannique Alexander Fleming a découverte par hasard en 1929. Lors d’une expérience dans son laboratoire, il a observé comment les moisissures parvenaient à éliminer une colonie de bactéries se développant dans le même plat. Il a conclu que la moisissure produisait une substance capable de dissoudre les bactéries. C’était la pénicilline.

4. ADN

La découverte de la structure de l’ADN a ouvert un monde de possibilités pour le traitement médical des troubles génétiques. En 1953, les médecins James D. Watson et Francis Crick ont révélé le mystère de la molécule contenant les informations nécessaires à l’organisme pour vivre, naître et se développer. Cette découverte explique le mécanisme par lequel l’ADN se divise en deux hélices pour se reproduire en deux molécules identiques, devenant ainsi la base de l’héritage génétique.
Ces découvertes dans le domaine de la médecine occupent une place de choix dans la communauté médicale mondiale, car elles sont considérées comme des jalons dans l’histoire de l’humanité, puisqu’elles ont collaboré au progrès des services de santé en sauvant des millions de vies humaines.

Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9decine pour en savoir plus !

Comment obtenir un pret hypothécaire en 2021

 

pret hypothécaire--

Si vous êtes enthousiaste à l’idée d’acheter un appartement, vous ne voulez pas que quelque chose se mette entre vous et ce qui sera votre nouvelle maison de rêve, et cela inclut l’argent. Bien que de nombreuses personnes n’aient pas les moyens d’acheter une propriété sans prendre de prêt hypothécaire, ce n’est pas un obstacle pour elles. Si c’est votre cas, il est extrêmement important que vous vous prépariez et deveniez un bon candidat aux yeux des banques.

Les antécédents de crédit.

La première chose que les prêteurs ou les banques feront certainement lorsque vous demanderez un prêt hypothécaire est de vérifier vos antécédents de crédit. Vous devriez faire de même, car vous aurez ainsi la possibilité de démontrer votre solvabilité économique et d’obtenir ainsi de bons taux. Assurez-vous que votre rapport de crédit est exact et qu’il ne contient aucune erreur, afin de ne pas rencontrer d’obstacles.

Commencez à économiser dès maintenant

Non seulement vous aurez besoin de liquidités pour l’acompte (qui représente généralement 20 % du prix de l’appartement), mais vous aurez également besoin de fonds pour les frais liés à un prêt, tels que : assurance hypothécaire, évaluation, documentation, etc.

En outre, vous devez savoir combien vous devrez payer mensuellement, selon vos options. Il est conseillé de ne consacrer que 28 % à 36 % de votre capital au paiement de votre crédit.

Restez à l’écart des grands comptes.

Lorsque vous demandez une carte de crédit, votre score de crédit diminue pendant un certain temps en raison de l’approbation. Cela se produit également si vous fermez des lignes de crédit. En fermant un compte de carte de crédit, vous réduisez votre crédit utilisable. C’est pourquoi, si vous envisagez de demander un prêt hypothécaire, vous devez à tout prix éviter de le faire.

D’autre part, comme les scores de crédit sont très indispensables aux banques, il est préférable de les travailler et de les protéger avant d’essayer d’obtenir un prêt hypothécaire. Cela signifie que vous ne devez pas faire de gros achats qui pourraient nuire à votre cote de crédit ou vous faire dépasser les délais de paiement de vos factures.

Comme nous l’avons déjà mentionné, 28 % de votre salaire devrait être consacré au paiement mensuel de votre nouvel appartement. Il est donc pratique que vous n’ayez pas d’autres dettes ou prêts dans une banque.

Vous souhaitez comprendre quels sont les documents dont vous aurez besoin pour un prêt hypothécaire ?

Sachez quelle part de votre budget vous pouvez vous permettre.
En trouvant une préqualification, vous aurez une idée du montant que vous pourrez dépenser pour l’achat d’un appartement et vous raccourcirez toute la procédure d’achat. En plus de rechercher les types de financement qui sont accessibles, déterminez lequel d’entre eux correspondra le mieux à votre situation financière. Il existe des prêts hypothécaires qui s’étendent sur 15 à 20 ans, et plusieurs d’entre eux sont ajustables ou fixes. Si vous cherchez une sécurité et une garantie que vos mensualités n’augmenteront pas, un prêt hypothécaire à taux fixe peut être la solution. Si vous pensez que les taux sont susceptibles de fluctuer et que vous souhaitez une certaine élasticité, envisagez un prêt hypothécaire à taux variable.

Pourquoi est-il préférable de s’adresser à un courtier en prêts hypothécaires ?

Pour un certain nombre de raisons :

-Nous ne facturons pas de frais si le client ne finit pas par signer le prêt hypothécaire, même s’il est pré-approuvé par la banque.

-Nous proposons différents moyens de mener à bien les procédures : par téléphone, par courrier électronique, par vidéoconférence ou en personne. Nous rendons l’ensemble du processus aussi facile que possible tout en prenant toutes les précautions sanitaires en rapport avec la pandémie. Il n’est pas nécessaire que le client quitte son domicile ou prenne des rendez-vous, et nous vous aidons à rassembler toute la documentation étape par étape.

-Nous avons plus de 25 ans d’expérience dans la recherche et l’obtention du meilleur prêt hypothécaire pour chaque profil de client. Nous sommes indépendants, nous ne travaillons avec aucune banque exclusivement, mais nous sélectionnons la meilleure option pour notre client parmi toutes les banques possibles. Nous obtenons de meilleures hypothèques qu’un particulier ne peut obtenir en passant d’une banque à l’autre.

-afin que nos clients soient parfaitement et durablement conseillés sur tout doute qui pourrait survenir sur les clauses du prêt hypothécaire, sur la convenance de signer l’un ou l’autre, etc. En outre, nous les empêcherons de signer toute clause abusive ou toute clause qui pourrait leur être préjudiciable à l’avenir.

Avec la fermeture massive des agences bancaires et la numérisation de la banque, il est de plus en plus difficile d’obtenir une attention personnalisée. Le manque de personnel dans les bureaux rend ce processus de recherche d’un prêt hypothécaire plus difficile, avec les doutes correspondants qui doivent être clarifiés, et qui sont généralement assez nombreux.

Ce dont nous avons réellement besoin lorsque nous recherchons un prêt hypothécaire, c’est que quelqu’un s’occupe de notre situation personnelle et puisse nous trouver un financement adapté à nos possibilités, et pour cela nous avons besoin de temps et d’attention, c’est sans aucun doute nécessaire. Sinon, nous risquons de signer un prêt hypothécaire que nous ne comprenons pas bien ou de nous voir refuser l’opération.

Nombre de ces fermetures de succursales sont la conséquence des grandes fusions bancaires que nous connaissons actuellement, qui entraînent une diminution de la concurrence entre les banques et, par conséquent, un moindre pouvoir de négociation de la part du client. L’irruption des néobanques ou des banques numériques, qui parmi leurs produits et services peuvent proposer des prêts hypothécaires, est également pertinente.

Le courtier en prêts hypothécaires est le personnage qui non seulement nous obtient un prêt hypothécaire, mais qui nous empêche aussi de signer un mauvais produit financier qui peut nous peser toute notre vie.

En bref, ce sont les quatre points clés pour obtenir un prêt hypothécaire en 2021, que ce soit pour les fonctionnaires ou pour les personnes ayant un contrat temporaire ou permanent. Et toujours, toujours, en comptant sur les conseils du meilleur expert que l’on puisse obtenir.

Voir https://geneve.news/annuaire/Suisse/financement/ pour en savoir plus !


Un paiement hypothécaire important

– qui représente 30 % de votre salaire net, voire plus – peut peser lourdement sur votre budget. Il peut vous empêcher d’atteindre d’autres objectifs financiers à long terme, comme un portefeuille de placements ou l’épargne-retraite. Et c’est sans compter les intérêts que vous devrez payer pendant toute la durée du prêt.

Le remboursement anticipé de votre prêt hypothécaire peut être un objectif valable si vous prévoyez d’y vivre pendant une longue période, mais il y a peut-être de meilleures façons d’utiliser votre argent supplémentaire si vous prévoyez de déménager dans quelques années. Cela dit, vous avez plusieurs options pour rembourser votre prêt plus tôt si vous êtes déterminé à vivre sans hypothèque, qu’il s’agisse d’un paiement supplémentaire de temps à autre ou d’un refinancement.

Effectuer un paiement supplémentaire chaque année
Le fait d’effectuer un mois de paiement supplémentaire chaque année vous aidera à rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement, et il se peut même que vous ne manquiez pas ce paiement supplémentaire. Vous pouvez essayer de le programmer pour un mois où vous savez que vous ne serez pas stressé par d’autres dépenses, comme les vacances d’hiver, ou essayez l’une des deux autres options.

Économisez le paiement
Cette approche nécessitera de la discipline si vous devez économiser le paiement. Essayez de transférer automatiquement un petit montant chaque mois dans un sous-compte d’épargne réservé au « versement hypothécaire supplémentaire ».

Utilisez l’astuce du paiement bihebdomadaire
Si la discipline n’est pas votre point fort et que votre prêteur le permet, vous pouvez utiliser l’astuce du paiement aux deux semaines. Faites le calcul. Il y a 52 semaines dans une année, donc payer la moitié de votre paiement mensuel toutes les deux semaines revient à 26 demi-paiements ou 13 paiements mensuels. Voilà : un paiement hypothécaire de plus dans 12 mois2.

Refinancez pour obtenir un meilleur taux
Un autre moyen de rembourser votre prêt plus tôt est de le refinancer pour obtenir un meilleur taux d’intérêt. Vous économiserez beaucoup d’argent pendant toute la durée du prêt. De plus, vos paiements mensuels seront globalement moins élevés si vous êtes en mesure de payer moins d’intérêts, ce qui vous permettra d’économiser plus d’argent sur le principal de votre prêt.

Vous devez avoir une excellente cote de crédit pour pouvoir refinancer.

Arrondissez votre solde
Les versements hypothécaires représentent généralement un montant au centime près, comme 1 476,82 euros par mois. Vous pouvez rembourser votre solde plus rapidement si vous arrondissez ces paiements à 1 480 euros – moins de 4 euros de plus par mois – ou même à 1 500 euros, et cet argent ne vous manquera probablement pas.

Vérifiez auprès de votre prêteur que votre contribution supplémentaire s’applique à votre capital, et non aux intérêts ou au paiement du mois suivant.

Payez seulement 1 euro de plus chaque mois
Une option similaire est le plan d’un dollar par mois, dans lequel vous payez un dollar supplémentaire chaque mois. Par exemple, versez 1 401 euros le premier mois, 1 402 euros le deuxième mois, et ainsi de suite si votre paiement de prêt est de 1 400 euros. Cela ne semble pas beaucoup, mais cela s’additionnera au fil du temps, et votre budget ne ressentira probablement pas cette augmentation.

Vérifiez toutefois d’abord auprès de votre prêteur. Assurez-vous que l’argent supplémentaire que vous payez diminue le capital de votre prêt, surtout si vous avez contracté le prêt récemment et que l’amortissement n’a pas encore commencé.

Les paiements hypothécaires que vous effectuez au cours des premières années d’un prêt à taux fixe typique sont principalement des intérêts, car le solde de ce que vous avez emprunté est plus élevé à ce moment-là – vous ne l’avez pas encore remboursé. Vers la fin d’un prêt, les paiements sont déséquilibrés du côté du capital parce que vous devez moins d’intérêts – vous avez remboursé le prêt pendant un certain temps.

C’est ce qu’on appelle l’amortissement, et cela signifie que les paiements supplémentaires effectués à la fin de la durée du prêt servent principalement à réduire votre capital, même si votre prêteur ne désigne pas ces paiements supplémentaires comme étant du capital uniquement.

Jetez de l’argent « supplémentaire » sur votre hypothèque
Pensez aux fois où vous avez reçu de l’argent « surprise », comme un bonus, une commission, un remboursement d’impôt ou un héritage. Comme vous ne vous attendiez pas à ce revenu, vous aviez déjà prévu dans votre budget de vivre sans cet argent.

Vous pourriez être tenté de le gaspiller pour des extras tels qu’une escapade de fin de semaine ou un repas au restaurant, mais pourquoi ne pas plutôt appliquer la totalité du montant forfaitaire à votre prêt hypothécaire ? Cela pourrait vous faire gagner des années sur votre prêt.

Autres conseils
En supposant que vous ayez l’intention de faire de cette propriété votre petit chez-soi pendant de nombreuses années, vous pourriez aussi envisager de.. :

Vendre votre maison et réduire vos effectifs. Votre prêt sera moins important, et son remboursement sera beaucoup plus facile.
Travaillez à côté ou louez une pièce de votre maison, puis utilisez cet argent pour rembourser votre prêt.
Faites attention aux pénalités de remboursement anticipé
Certains prêteurs imposent des pénalités de remboursement anticipé. Vous devrez payer des frais supplémentaires si vous remboursez une partie ou la totalité de votre prêt hypothécaire par anticipation.

Si votre contrat prévoit une pénalité de remboursement anticipé, cela devrait être mentionné quelque part dans vos documents de prêt.

La bonne nouvelle est que ces pénalités ne s’appliquent pas toujours pendant toute la durée de votre prêt, mais généralement seulement pendant les premières années. De plus, elles ne sont parfois appliquées que si vous remboursez la totalité de votre prêt en une seule fois, par exemple par le biais d’un refinancement, et non si vous effectuez des paiements supplémentaires progressifs sur le capital. Vérifiez vos documents de prêt pour être sûr.5

Obtenez plutôt un prêt hypothécaire de 15 ans
Les prêts hypothécaires standard durent 30 ans, mais vous pouvez opter pour un prêt de 15 ou 20 ans. Vos mensualités seront plus élevées, mais votre taux d’intérêt sera un peu plus bas. Cela vous permettra d’économiser de l’argent car vous paierez un taux d’intérêt plus bas pendant une période plus courte, à condition que vous puissiez supporter le paiement mensuel plus élevé.

Vous pouvez aussi contracter un prêt hypothécaire de 30 ans et effectuer des versements supplémentaires importants comme si vous aviez un prêt de 15 ans. Votre taux d’intérêt sera légèrement plus élevé, mais vous aurez plus de souplesse dans vos obligations de paiement.

Prêt Hypothécaire maison

 

Prêt Hypothécaire-maison

Un prêt hypothécaire consiste à recevoir une certaine somme d’argent – le capital – d’une banque en échange de l’engagement de rembourser cette somme, plus les intérêts correspondants – basés sur le taux d’intérêt – par le biais du paiement périodique de versements, qui sont généralement mensuels. Comme garantie de paiement est offerte, en outre, la propriété propre qui est acquise. C’est la définition du prêt hypothécaire proposée par la Banque d’Espagne et elle contient les trois éléments clés pour comprendre comment fonctionne un prêt hypothécaire : le capital, les intérêts et la période de remboursement. Pour plus d’informations sur les prêts hypothécaire, visiter aussi : https://inp-finanz-romandie.ch/financement-immobilier/

Hypothèque fixe ou hypothèque variable ?

Faites votre étude personnalisée dans notre simulateur de prêt hypothécaire.

C’est la somme d’argent que nous demandons à notre banque lorsque nous achetons ou rénovons une maison. En règle générale, la banque finance jusqu’à 80 % de la valeur imposable du bien s’il s’agit de la première maison et environ 70 % s’il s’agit de la deuxième. Que se passe-t-il avec les 20 % restants ? Le client devra le remettre comme premier paiement ou « acompte » au moment de l’achat du bien. Il en est ainsi pour deux raisons principales : d’une part, le fait que le client dispose de 20 % de la valeur du bien à l’avance démontre sa capacité à épargner, ce que les banques apprécient ; d’autre part, en finançant jusqu’à 80 % du bien, la banque n’assume pas tout le risque de l’opération en cas de non-paiement par l’acheteur.

Par exemple, si la maison que nous voulons acheter coûte 100 000 CHF, le plus souvent, la banque financera jusqu’à 80 000 CHF. Toutefois, il convient de noter qu’il existe également des hypothèques finançant à 100 % la valeur du bien. Les banques les offrent aux clients qui font preuve d’une solvabilité et d’une stabilité économique très importantes, de sorte que le risque de non-paiement encouru par la banque est beaucoup plus faible. A cet égard, la possession d’une résidence secondaire ou la solvabilité des garants qui soutiennent notre demande sont des points importants lors de l’octroi de ce type de financement.

L’évaluation de la propriété peut également être un autre moyen d’accéder à un prêt hypothécaire à 100 %. Si, après avoir évalué la propriété que nous voulons acheter, il s’avère que sa valeur est supérieure au prix du marché, la banque pourrait fournir un financement complet.

Un autre moyen d’obtenir un financement à 100 % est d’acquérir un bien que la banque a déjà dans son offre.

Clé 2 : l’intérêt

L’intérêt est l’avantage économique obtenu par la banque pour permettre au client d’accéder au financement demandé. Dans le cas des prêts hypothécaires à taux variable, il est composé de deux parties : le taux de référence et le différentiel. La somme des deux donne le taux d’intérêt que nous paierons pour notre prêt hypothécaire.

– Les index de référence. Ces indices sont utilisés pour modifier le taux d’intérêt du prêt hypothécaire à taux variable, c’est-à-dire qu’ils indiquent comment le prix de l’argent évolue et cela affecte le montant total que le client devra rembourser en mensualités et, par conséquent, influence le total à rembourser à la fin de la durée du prêt.

Le taux de référence le plus couramment utilisé est l’Euribor, qui indique le prix auquel les banques européennes se prêtent de l’argent entre elles. Elle est généralement révisée chaque année, mais elle peut aussi être effectuée tous les trimestres ou tous les semestres. Après cette révision, la mensualité à payer par le client peut augmenter ou diminuer.

En outre, il existe d’autres indices de référence, parmi lesquels se distingue l’indice commun des entités.

– Le différentiel s’applique. C’est ce que la banque facture pour assumer le risque de financement de l’achat d’un bien immobilier.

Grâce à ces facteurs, nous pouvons différencier trois types de prêts hypothécaires en fonction du taux d’intérêt appliqué :

– Taux fixe : Pour calculer le coût des prêts hypothécaires à taux fixe, l’Euribor n’est pas pris en compte, mais seulement le taux d’intérêt fixe appliqué par la banque, de sorte que vous savez toujours exactement quelle sera la mensualité que vous paierez.

– Taux variable : Dans le cas des prêts hypothécaires à taux variable, l’indice de référence le plus courant est l’Euribor, qui varie quotidiennement, bien que le plus courant soit que le taux d’intérêt du prêt soit mis à jour tous les 6 mois en prenant la valeur à ce moment-là. Ainsi, l’indice de référence détermine le coût du prêt hypothécaire.

– Taux mixte : ces prêts hypothécaires appliquent un taux fixe pendant les premières années du prêt, puis un taux d’intérêt variable.

Deux autres concepts importants qui font référence au prix d’un prêt hypothécaire sont le NIR et le TAEG :

– Le TIN est l’acronyme de Nominal Interest Rate : c’est le prix que la banque facture pour prêter de l’argent pendant une certaine période de temps. Ce chiffre ne tient pas compte des frais supplémentaires liés à la souscription du prêt hypothécaire, tels que les frais de dossier. Il sert d’indicateur du prix de ce produit ou de cette opération financière au sein d’une même banque, et ne sert donc pas à comparer les prix des produits ni dans la banque où nous demandons le prêt ni entre d’autres banques.

– Le TAEG est l’acronyme de taux annuel effectif global : il indique le coût effectif d’un prêt pendant une période donnée selon une formule mathématique standardisée utilisée par toutes les banques, c’est-à-dire qu’il permet de comparer le coût d’un même produit entre les banques. Le TAEG comprend le coût des commissions et certaines dépenses liées au prêt.

Lorsqu’une banque propose un prêt hypothécaire à taux variable, il est habituel de voir son coût exprimé de trois manières différentes : par le TIN, le TAEG variable et la formule Euribor + différentiel appliqué.

Avez-vous besoin d’un prêt hypothécaire ?

Clé 3 : la période d’amortissement

C’est le temps qu’il faudra pour rembourser le capital que nous avons emprunté, plus les intérêts. Le plus courant est de trouver des hypothèques qui offrent une période d’amortissement de 20 à 30 ans, bien qu’il y ait aussi celles de 5 ans et jusqu’à 40 ans.

Pendant cette période de remboursement, nous devrons payer une série de versements mensuels dont le montant dépendra à la fois du temps dont nous disposons pour rembourser le prêt et du capital que nous avons emprunté et des intérêts que nous devons payer. Plus le délai de remboursement est long, plus les versements seront faibles, mais plus les intérêts que nous paierons à la fin de la durée du prêt seront élevés, et vice versa.

En bref, la mensualité sera la somme des intérêts plus le capital, mais sa composition, ce qui est payé à chaque moment, variera tout au long de la durée de l’hypothèque variable, étant la même pour chaque versement de l’hypothèque à taux fixe.

La méthode la plus courante pour calculer le montant de chaque versement est la méthode dite française, qui consiste à amortir principalement les intérêts et, dans une moindre mesure, le capital au début de la durée du prêt hypothécaire. Au fil du temps, cette proportion sera inversée et, dans les dernières tranches, la majorité du capital sera versée.

Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypoth%C3%A8que pour en savoir plus !

Questions et réponses sur la Téléphonie IP

 

la Téléphonie IP

Avantages de la téléphonie IP pour les entreprises

Nous cherchons tous à réduire nos coûts et c’est pourquoi la téléphonie IP remplace d’autres systèmes de communication.

Économisez jusqu’à 60% sur votre facture de téléphone
Le grand avantage de la téléphonie IP pour les entreprises est qu’elle réduit les coûts téléphoniques d’environ 60 %. Dans certains cas, même plus.

De plus, en utilisant l’Internet et en ne dépendant pas d’infrastructures spécifiques, les coûts de maintenance et d’installation sont considérablement réduits. Si nous parlons également d’un PBX IP virtuel, les coûts sont encore plus bas. C’est pourquoi les PBX virtuels sont spécialement conçus pour les PME.

Si vous avez besoin d’étendre les lignes et de nouvelles applications et fonctionnalités avancées, il n’est pas nécessaire de procéder à de nouvelles installations. En quelques heures, vous aurez ce dont vous avez besoin sans devoir arrêter votre rythme de travail.

Services avancés de télécommunications

C’est pourquoi la téléphonie IP est moins chère que la téléphonie traditionnelle. Avec la téléphonie IP, les services d’identification de l’appelant, de conversation multipartite, de messagerie vocale, de multiconférence, de chat vidéo, etc. sont gratuits alors qu’avec la téléphonie traditionnelle, vous devriez payer ces services en supplément.

Une plus grande évolutivité avec un minimum d’investissement
Avec la téléphonie IP, la maintenance est plus facile et moins coûteuse. Les systèmes de téléphonie IP pour les entreprises sont entièrement évolutifs. Si vous débutez et que vous n’avez besoin que de quelques lignes avec un certain nombre de demandes de base, vous ne paierez pas plus que ce dont vous avez besoin.

Appels gratuits entre utilisateurs de la téléphonie IP

Avec la téléphonie IP, les appels sont gratuits entre les sites et les travailleurs. En utilisant Internet pour établir des communications, vous pouvez installer un PBX IP à votre siège social et connecter toutes vos succursales au même PBX.

De plus, avec les téléphones mobiles IP, vous pouvez également appeler via votre PBX depuis n’importe quel endroit dans le monde où il y a Internet. Et les appels entre les extensions d’un PBX IP sont gratuits.

Mobilité et télétravail

Votre entreprise sera partout dans le monde où il y a Internet. Que votre entreprise ait des succursales dans le monde entier ou que vous soyez une petite entreprise locale, le fait d’être en communication constante avec vos clients et vos fournisseurs peut faire la différence entre un échec et une réussite commerciale.

Grâce à la téléphonie IP et aux appareils VOIP, votre entreprise vous accompagne où que vous soyez. Il vous suffit d’accéder à Internet pour consulter tous vos documents, gérer vos appels, vos messages vocaux et vos communications téléphoniques… et tout cela pour un coût inférieur à celui du téléphone traditionnel.

Numérotation internationale

Avec les systèmes de téléphonie IP, vous aurez la possibilité de louer des numéros d’autres pays, à la fois pour envoyer et recevoir des appels, de sorte que vos clients à l’étranger puissent être contactés par un numéro local dans votre ville, ce qui donne un sentiment de proximité et d’économie. Renseignez-vous sur la disponibilité de ce service pour les différents pays.

Intégration avec les données de votre entreprise.

Un autre point fort des systèmes de téléphonie IP est qu’ils peuvent partager des données entre la téléphonie et d’autres applications d’entreprise, telles que les systèmes de gestion de la clientèle (CRM) ou les systèmes de planification des ressources (ERP), entre autres.

Grâce à ce type d’intégration, nous pourrions, entre autres, ouvrir le dossier d’un client dans notre CRM avant de répondre à un appel, enregistrer les appels dans les dossiers du client, enregistrer les appels eux-mêmes, effectuer des campagnes d’appels sortants vers une sélection de clients à partir de notre CRM ou ERP et une infinité d’autres actions que ce type d’intégration nous offre.

+IP adapte la téléphonie IP à votre entreprise

Dans +IP, nous concevons votre système de téléphonie IP sur mesure, de sorte que toute fonction dont vous avez besoin dans votre entreprise, nous pouvons la programmer. Ce sont là quelques-unes des fonctionnalités de base de nos systèmes.

Musique en attente

Grâce à la fonction de musique d’attente, les clients écouteront de la musique en attendant que le personnel de votre entreprise s’en occupe, évitant ainsi la sonnerie habituelle et inconfortable.

Un seul opérateur entre les sites

Avec un seul opérateur, vous pourrez répondre avec le même système aux appels dirigés vers n’importe quel numéro de téléphone des différents bureaux, qu’ils soient situés dans des bâtiments ou des villes différentes.

Plan de numérotation privé

Avec le plan de numérotation privé, en plus du numéro de tête de l’entreprise, vous pouvez attribuer des numéros de téléphone aux postes, de sorte que les clients qui les connaissent peuvent appeler directement à ces postes sans passer par l’opérateur.

Les files d’attente des appels

Avec le système de files d’attente, lorsqu’un utilisateur appelle l’entreprise, plusieurs personnes pourront assister à ces appels. Par exemple, la file d’attente « Ventes » pourrait être constituée de plusieurs agents qui seront chargés de répondre à ces appels.

Des applications RVI à l’infini

Le système IVR (Interactive Voice Response) nous permet d’effectuer d’innombrables configurations dans les systèmes de téléphonie IP, pour obtenir les meilleures performances possibles. Par exemple, le système peut demander le numéro de poste afin que, si l’appelant le connaît, il puisse poser une série de questions pour rediriger l’appel vers le service approprié ou même répondre à des questions courantes.

Renvoi d’appel

La fonction de renvoi d’appel vous permet de configurer le système de manière à ce que lorsqu’un appel arrive au numéro de la tête de réseau de l’entreprise ou à un poste spécifique, il soit renvoyé vers un autre numéro ou poste.

Visitez ces sites web si vous voulez avoir plus d’informations sur la téléphonie IP :

  1. https://www.swisscom.ch
  2. https://evok.com/fr/telephonie-ip-suisse/
  3. https://www.commentcamarche.net
  4. https://www.vtx.ch
  5. https://fr.wikipedia.org
  6. https://www.ldlc.com
  7. https://www.sunrise.ch