Blépharoplastie Supérieure avant/après

Blépharoplastie Supérieure avant/après

Ce qui se passe après une blépharoplastie

Vous pouvez ressentir un larmoiement excessif, une sensibilité à la lumière et une vision double juste après l’opération.
Vos incisions seront d’abord rouges et visibles, et vos paupières pourront être gonflées et engourdies pendant plusieurs jours.
L’enflure et les ecchymoses, semblables à des « yeux noirs », dureront probablement une semaine ou plus.
Votre chirurgien vous demandera probablement d’appliquer des poches de glace ou des compresses froides sur vos yeux pour aider à réduire l’enflure.
La douleur est généralement minime. On vous donnera peut-être un analgésique tel que l’acétaminophène (Tylenol ou autres) en cas d’inconfort léger, mais n’oubliez pas d’éviter l’aspirine, l’ibuprofène (Advil, Motrin ou autres), le naproxène (Aleve) et tout autre médicament ou complément à base de plantes susceptible d’augmenter les saignements.
Si des points de suture ont été utilisés, ils seront retirés après trois ou quatre jours.
Si vous ressentez une douleur extrême ou durable, ou si vous avez des rougeurs et des gonflements après l’opération, contactez votre chirurgien pour savoir si ces symptômes sont normaux ou le signe d’un problème.

Délai de rétablissement après une opération des paupières

Il est essentiel que vous suiviez toutes les instructions postopératoires fournies par votre chirurgien. Il s’agira notamment d’informations sur les bandages, la prise d’un antibiotique s’il est prescrit, et le niveau et le type d’activité sans danger. Votre chirurgien vous fournira également des instructions détaillées sur les symptômes normaux que vous ressentirez et sur les signes potentiels de complications. Il est important de savoir que le temps de récupération varie beaucoup d’une personne à l’autre.

Les deux premières semaines
Bien que vous n’ayez pas à rester au lit après l’opération, vous devez prévoir de vous détendre, de rester à la maison et d’appliquer des compresses froides sur vos yeux le jour de l’opération ainsi que le jour suivant. Le temps nécessaire à la récupération varie. Voici quelques conseils utiles :

Suivez les instructions de votre chirurgien pour les soins. Pendant les deux premiers jours suivant l’opération, prévoyez de traiter les incisions avec une pommade pour les garder lubrifiées et de placer des compresses froides sur les yeux pour réduire le gonflement. Il vous sera conseillé d’utiliser des gouttes ophtalmiques pour empêcher les yeux de se dessécher. Si vous avez les yeux secs pendant plus de deux semaines, contactez votre médecin.
Dormez avec la tête relevée plus haut que votre poitrine. Vous pouvez utiliser des oreillers ordinaires, des oreillers compensateurs ou dormir sur un fauteuil inclinable. Réduisez au minimum le gonflement et les ecchymoses en gardant votre tête surélevée autant que possible pendant les premiers jours de votre convalescence.
Après une blépharoplastie supérieure et inférieure, vos paupières seront généralement tendues. Vous pouvez traiter la douleur avec de l’acétaminophène. Des ecchymoses importantes se produisent généralement, mais elles disparaissent en deux semaines.
Évitez de faire des efforts, de soulever des charges lourdes, de nager et de faire des activités intenses, comme l’aérobic et le jogging, pendant dix à quatorze jours. Plus précisément, vous devez éviter les activités dans lesquelles vous devez bouger votre tête brusquement ou qui augmentent la pression sanguine dans votre tête. Cette restriction inclut, sans s’y limiter, le fait de se pencher, ce qui a pour effet de placer votre tête plus bas que votre cœur, et de soulever des objets suffisamment lourds pour que vous fassiez des efforts. Cette restriction peut s’appliquer pendant trois à quatre semaines.
Vous remarquerez peut-être que vos yeux se fatiguent facilement pendant les premières semaines de la période de récupération. Faites des siestes fréquentes. Évitez les activités qui peuvent assécher les yeux, notamment la lecture, la télévision, le port de lentilles et l’utilisation d’un ordinateur.
Pendant les deux premières semaines suivant l’opération, portez des lunettes de soleil foncées pour protéger les yeux des irritations causées par le soleil et le vent.
Votre chirurgien plastique retirera les points de suture entre deux et sept jours après l’opération des paupières.
Vous vous sentirez suffisamment bien pour reprendre vos activités normales vers le dixième jour de récupération.
Consultez immédiatement un médecin si vous ressentez un essoufflement, des douleurs thoraciques, un rythme cardiaque inhabituel, une nouvelle douleur, des saignements ou des troubles de la vue.

Combien de temps les résultats dureront-ils ?

Les résultats de votre chirurgie des paupières devraient être durables. Dans la plupart des cas, l’ablation du capuchon et de la peau des paupières supérieures est une intervention qui n’est pratiquée qu’une seule fois. Avec le vieillissement, votre front peut s’abaisser ou descendre, entraînant la réapparition d’un excès de peau sur la paupière supérieure, mais dans ce cas, la solution est un lifting frontal, et non une deuxième blépharoplastie supérieure. La blépharoplastie inférieure est généralement pratiquée pour éliminer les poches et les gonflements autour des yeux, et elle aussi ne doit être pratiquée qu’une seule fois.


Ne perdez pas de vue votre objectif

Vous n’aurez pas une belle apparence pendant un court moment. Vos paupières seront gonflées, vos incisions seront rouges, et le gonflement et les ecchymoses pourront ressembler à un œil au beurre noir.

C’est un moment difficile pour la plupart de nos patients car ils sont impatients de voir les résultats. Ne vous laissez pas abattre par le temps de récupération.

Le gonflement disparaît en deux semaines environ. Peu de temps après, vous verrez le changement – et quelle différence cela fera. Vous aurez l’air plus jeune, vos yeux seront plus brillants et vous vous sentirez au sommet du monde.

Cas de paupières supérieures et inférieures avant et après

La protection solaire est essentielle
Il n’y a pas à dire, vous devez protéger vos yeux des rayons du soleil et d’autres éléments comme le vent. Portez des lunettes de soleil sombres avec des montures qui couvrent vos yeux sur les côtés. Ajoutez un chapeau pour une protection supplémentaire. Et suivez vos instructions post-chirurgicales concernant l’application d’une crème solaire.

Ne stressez pas vos yeux
Ne consultez pas vos courriels, ne lisez pas de livre et ne regardez pas une saison complète de votre émission de télévision préférée pendant au moins une semaine après l’opération des paupières. Ces activités sont connues pour provoquer une sécheresse oculaire, ce que vous devez éviter si vous voulez accélérer votre rétablissement.

Prenez beaucoup de repos
Le repos s’applique aussi bien à votre corps qu’à vos yeux. En fait, une bonne nuit de sommeil est l’un des meilleurs moyens d’accélérer votre guérison, car le manque de sommeil ralentit la cicatrisation des plaies.

La cicatrisation demande beaucoup d’énergie, vous vous sentirez donc probablement plus fatigué que d’habitude. Prévoyez de faire des siestes lorsque vous vous sentez fatigué. Ce n’est pas le moment de vous pousser à continuer à bouger – pas si vous voulez guérir aussi vite que possible.

 

Pour en savoir plus visitez ces sites web :

  1. https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-du-visage/lifting-geneve/
  2. www.drelias.ch
  3. www.hug.ch
  4. chirurgies.ch
  5. www.dr-bayol.ch
  6. www.raspaldo.ch
  7. www.raspaldo.ch

Traitement des paupières

Lorsque le coin externe de la paupière s’abaisse en raison du vieillissement, de l’hérédité ou d’une opération antérieure sur les paupières inférieures, une canthopexie peut être pratiquée pour repositionner l’angle externe de l’œil. Cette chirurgie peut être pratiquée seule (à des fins esthétiques) ou réalisée lors d’une opération plus profonde de rajeunissement de la paupière.

Traitement de l’aspect creux de l’œil par lipostructure (transfert de graisse)
Il est possible de traiter les creux oculaires par blépharoplastie en prélevant de la graisse ailleurs sur le corps. La graisse permet d’agir de manière plus définitive que lors de l’utilisation d’acide hyaluronique, qui peut être injecté au cabinet médical. La procédure de transfert de graisse est toutefois plus compliquée. En outre, le transfert peut ne pas être totalement efficace et une seconde opération peut s’avérer nécessaire pour combler davantage le creux.

Le lifting malaire concentrique : un véritable lifting du milieu du visage par une incision dans la paupière inférieure.
Le lifting malaire concentrique* est une technique chirurgicale récemment développée pour le rajeunissement du visage. Elle permet de restaurer les structures originelles du milieu du visage, entraînant un rajeunissement harmonieux du regard en utilisant uniquement une incision classique de la chirurgie des paupières inférieures.

La cicatrice est située à 1 ou 2 mm sous les cils inférieurs.

Comme le démontre le Concept Face Recurve, au fil du temps et des contractions répétées des yeux (clignement, froncement de sourcils. ), la contraction récurrente d’un segment spécifique de la portion malaire du muscle orbiculaire et, plus particulièrement, de sa partie supérieure, pousse les tissus graisseux situés entre ce muscle et l’os contre l’os orbitaire entraînant l’expulsion de la graisse vers la surface provoquant ainsi un creusement de l’anneau au repos : créant un pli en demi-cercle sous l’œil : le creux lacrymal ainsi que deux poches de graisse de part et d’autre de celui-ci : les poches de paupières vers le haut et les poches malaires vers le bas.

De plus, près du nez, le mouvement de la graisse expulsée vers le bas/extérieur est stoppé en imitant une expression de sourire qui a un mouvement de vague inverse vers le haut. Cela renforce le pli nasogénien supérieur.

En laissant une cicatrice au ras de la ligne des cils des paupières inférieures (la même que celle réalisée lors des opérations classiques des paupières inférieures), le lifting malaire concentrique
agit comme une chirurgie traditionnelle des paupières inférieures en :

en retirant l’excès de peau des paupières inférieures
et en retirant l’excès de graisse des poches sous les yeux,
mais permet également de :

remonter la ligne infra palpébrale sous la paupière (ce pli discret situé chez un sujet jeune juste en dessous de la paupière inférieure peut même être recréé si on le souhaite) ,si d’obtenir un aspect plus jeune en respectant l’anatomie naturelle de la zone oculaire,
traiter le creux de l’œil notamment dans les gouttières lacrymales,
soigner le bourrelet malaire grâce à un léger rehaussement des pommettes, réduit la partie supérieure du sillon nasogénien.
Il remonte les volumes de façon concentrique vers l’orbite, à leur position d’origine et non vers le haut ou vers l’extérieur, d’où ils ne proviennent pas (contrairement au lifting malaire « vertical »).
L’ascension globale concentrique des tissus permet de retirer un excès de peau de la paupière inférieure (1 à 2 cm) bien plus important que dans la chirurgie standard de la paupière inférieure (1 à 2 mm), ce qui augmente le résultat.
Cet effet peut être utilisé dans certains cas afin de remédier au résultat d’une ablation trop ambitieuse de la peau lors de la procédure de la technique standard. L’ascension globale concentrique des tissus permet ici de libérer de la peau indispensable.
L’un des objectifs de l’intervention est d’atténuer l’obscurité du milieu du visage, en ne conservant que celle du discret pli sous la paupière, comme le font intuitivement les femmes lorsqu’elles se maquillent.

Le lifting malaire

Le lifting malaire concentrique peut être réalisé :

en ambulatoire (neurolept analgésie et séjour de quelques heures à la clinique) seul ou en complément d’une chirurgie des paupières supérieures et, dans certains cas, sans hospitalisation en même temps qu’une chirurgie limitée du Face Recurve de la partie inférieure du visage (traitements spécifiques localisés du sillon nasogénien (sans cicatrice/LAN), des plis d’amertume et des bajoues (sans cicatrice/DAO), et des bandes cervicales (discrète cicatrice sous-mentale)
avec hospitalisation dans le même temps qu’un lifting classique (cou, joues, tempes…) ou qu’un Face Recurve Lift (Face Lift classique + traitements spécifiques Face Recurve du sillon nasogénien, des plis d’amertume, des bajoues et des cordes cervicales).
Avertissements et alternatives thérapeutiques à la chirurgie des paupières
Les blépharoplasties ne traitent pas les asymétries préexistantes (ptose, coins des yeux…) sauf si le traitement les cible spécifiquement. Cependant, comme après toute opération esthétique, il est habituel que le patient se regarde et s’analyse davantage, et, puisque les traits qu’il n’aimait pas ont été traités, certains patients en viennent à ne pas aimer une asymétrie préexistante qu’ils considéraient comme insignifiante avant l’opération. Il peut donc être utile de discuter des corrections possibles de l’asymétrie avant l’opération.

Résultat après opération

Quelle que soit la technique chirurgicale utilisée, le résultat peut généralement être accentué par :

1. des injections de comblement – acide hyaluronique (résultats immédiats mais produit résorbable, nécessitant donc de nouvelles injections).

2. des injections de toxine botulique* pour atténuer les pattes d’oie, rehausser les sourcils, agir sur la ride du lion, agrandir les yeux… Un film sur la toxine botulique est disponible.

3. les techniques utilisées sur l’épiderme telles que les lampes flash, les lasers et le peeling. Le vieillissement dû à l’exposition au soleil se manifeste par des rides, un aspect fripé et des taches. On peut obtenir de bons résultats sur ceux-ci en utilisant des techniques d’abrasion de la peau : peeling, laser ou lampes pulsées. La chirurgie des paupières n’est pas particulièrement efficace sur l’aspect de l’épiderme.

Les cernes peuvent être dus soit à une surpigmentation de la peau, soit à une dépression qui projette une ombre, soit à ces deux facteurs en tandem. La coloration de la peau peut très souvent être traitée par l’action chimique d’une crème pigmentaire ou d’un peeling. Ces techniques visant à « faire peau neuve » sont satisfaisantes si l’exposition au soleil est limitée par la suite et si le risque de problèmes de pigmentation est correctement évalué en fonction du type et de l’état de la peau.

NB : On préfère vous adresser à un dermatologue pour les techniques qui s’attaquent spécifiquement à l’épiderme (lampes flash, lasers, peeling, etc.).

Dans certains cas, il peut même être nécessaire d’ajouter à la chirurgie une des techniques mentionnées ci-dessus pour obtenir l’effet désiré.
Il faut noter que ces techniques (comblement dermique, toxine botulique ou abrasion de l’épiderme) peuvent également être réalisées chez des patients plus jeunes pour retarder l’opération en combattant les symptômes dès le début, ou avec des résultats plus limités chez des patients plus marqués ne souhaitant pas subir d’opération.
Pour traiter les creux, un produit de comblement (graisse ou acide hyaluronique) peut être soigneusement injecté, mais lorsqu’il existe un excès cutané manifeste, seul un lifting malaire du tissu de la joue donnera un résultat satisfaisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *